Petit cactus et sa suspension en macramé

Je bricole pas mal en ce moment. Je vous montre aujourd’hui ma suspension en macramé et son cactus en feutrine.

Travaillant à la déco de mon coin atelier en ce moment, je voulais un peu de verdure. Au départ, je pensais à faire quelque chose avec des succulentes mais j’ai finalement changé d’avis. Il fait parfois très chaud sous les toits et je ne suis pas sûre que j’aurai pensé à prendre soin de ces petites choses (même si, oui, je sais, les succulentes ne demandent pas énormément d’entretien).

J’ai eu l’idée de la suspension en passant chez La Droguerie qui proposait un kit de suspension  dont le prix m’a un peu piqué les yeux. Du coup, j’ai décidé de bidouiller moi-même mon cactus.

J’ai trouvé un modèle de suspension dans le Créative de mai-juin 2017 et j’ai cousu mon propre cactus après moults réflexions sur comment réaliser la chose (et observation du kit de La Droguerie mais chut….).

Si vous nen trouvez plus le numéro mai-juin de Créative, sachez que Phildar vient de publier sur son compte FB une petite vidéo explicative pour faire une suspension. A vous de jouer !

Macramé ?

Il s’agit d’une première pour moi question macramé mais ayant fait beaucoup de bracelets brésiliens dans ma prime jeunesse, le coup de main est revenue assez vite. C’est même plutôt rapide à faire et ça se tresse très vite. Les noeuds plats n’ont plus de secrets pour moi ahahah !

La laine est de mon stock, c’est un coup d’essai. Sans doute est-elle un peu trop épaisse et je retenterai avec du fil de coton la prochaine fois. De même, mon cactus est peut-être un peu grand mais ça passe.

Pour un crash-test, je suis plutôt contente !

Si faire un cactus en feutrine vous tente, je peux vous préparer un petit tuto.

A bientôt !

DIY Ma maison Playmobil #1

Ouais gros, comment va ?

C’est un peu un rêve d’enfant que je te présente aujourd’hui.
Il se trouve que jadis, dans les années 80, je faisais collection de Playmobils. Pas n’importe lesquels, ceux de la Belle Epoque. A force d’anniversaires, de Noëls et tout, je peux dire que j’avais la série quasi complète. Ne me manquait que la belle maison pour loger tout ce beau monde. Las, la maison coûtait dans les 500 boules, exhorbitant, même en francs.
 Une fois, j’ai pu voir cette maison chez une copine, mais du coup, je l’ai même pas enviée, finalement, en vrai, c’était moins classe.

En revanche, je me souviens que mes cousines avaient une pièce entière dédiée aux Playmobils. Tout un village posé sur 2 énormes planches sur tréteaux. Elles avaient récupéré je ne sais où une maison de poupée qui allait pile poil bien avec les Playmo. Des années j’en ai rêvé. Je venais jouer dès que je pouvais.

Et puis le temps a passé, et les Playmos ont été rangé. Ma mère les a ressorti il y a peu pour Super G qui commence à bien s’y intéresser.
Du coup, je me suis dit que ça pourrait être une idée de construire une maison, pour voir. J’ai mis l’idée de côté et puis elle est revenue et puis je me suis mis un coup de pied dans le derrière  et je me suis lancée.
Il y a peu de tutos sur le net. Il y a celui-ci qui m’a donné des bases mais du coup j’ai fait à ma sauce.

Niveau fourniture:
1 planche de contreplaqué  de 60mm d’épaisseur en 60×40
1 autre en 20mm de 100x100mm
1 scie sauteuse (achetée 5 euros en vide-grenier ! Une affaire !)
de la colle à bois
des clous
un marteau
du papier ponce

Je n’avais jamais manié une scie-sauteuse de ma vie, bon bah, ça se fait même si au début ce n’est pas très droit. D’ailleurs, je ne vous recommande pas le maître d’oeuvre, il est a chier. Les murs ne sont pas tous droits vous verrez…

J’ai donc scié, coupé, collé, cloué…Mon conseil, ayez la patience d’attendre que la colle à bois sèche. Les clous c’est un peu la cata. Il vaut mieux coller les cloisons puis mettre un clous ou deux en renfort plutôt que de tout vouloir clouer comme moi (surtout quand on est une quiche du marteau).

Une fois la maison construite, je l’ai peinte avec un reste de peinture pour mur que j’avais. Et j’ai acheté un échantillon de peinture à 2 euros pour le toit.

Je suis passée à la déco: j’ai tapissé les murs avec du papier scrap à 1,15 euros la feuille et des échantillons gratuits de papiers peints.

Et voilà ! Ne restait plus qu’à installer les Playmos. Je vous montre tout ça dans le prochain article ! Hinhinhin. 

Mes boucles d’oreilles

Je suis hyper à la bourre concernant mes dernières bricoles. Il faut surtout que je me sorte les doigts des fesses pour prendre des photos dignes de ce nom (tout en profitant de la moindre lumière potable par ce temps magnifaïque n’est-ce pas).
En attendant, je peux quand même vous présenter ma dernière fournée de BO faites maison. J’aime toujours les jolies choses pendouillantes, simples et colorées. Pas d’inspiration particulière, j’ai fait avec mon imagination…et mon stock de fournitures.
Let’s go !

 

Les fournitures viennent de La Droguerie et de Chouette Kits Bijoux.

A suivre…

****

http://www.abracadacraft.com/billet-de-blog/boucles-doreilles-55994

DIY Relooker sa travailleuse

J’ai un peu bricolé dernièrement.
Il y a maintenant une petite dizaine d’années, j’ai hérité de la travailleuse de ma grand-mère. A l’époque, je ne faisais pas encore de couture mais c’était vraiment un bel objet et un souvenir important pour moi.
Pendant longtemps, je n’y ai pas touché et la boîte à couture m’a suivie au gré de mes déménagements.
Et pis voilà, est venu le moment de lui redonner tout son éclat et surtout une véritable utilité.

La travailleuse était en bon état mais marron caca. Elle était aussi pleine de fournitures et il a fallu que je fasse un gros tri. J’ai gardé quelques souvenirs, et des petits objets utiles (fils, dés, mètre ruban, épingles, une quantité d’aiguilles à repriser ou broder)…

Ensuite, j’ai décidé de peindre la travailleuse. J’ai choisi de le faire à la bombe, une première pour moi.
D’abord, j’ai démonté la bête. Je l’ai lavée et ensuite dans la précipitation, j’ai très stupidement oublié de la poncer alors que j’avais l’intention de le faire. Blonde un jour…
Bref, ne zappez pas cette étape si vous voulez que vos efforts s’inscrivent dans le temps !

Ensuite, j’ai sorti le matos de protection (gants et masque parce que la peinture en bombe, ça ressemble pas mal à de la cochonnerie respiratoire quand même) et zou. Peindre à la bombe est un jeu d’enfant ! Et c’est hyper rapide, tant au niveau de l’application que du temps de séchage. Yeah baby !!

Bon, il m’a manqué genre rien pour pouvoir peindre l’intérieur de 2 tiroirs. Dommage mais ça passe esthétiquement parlant.
J’ai recouvert le fond avec du papier autocollant dans un esprit baroque rococo du plus bel effet.

Ne restait plus qu’à vernir le tout avec un verni mat pour plus de tenue.

Et voilààààà.

Je suis très très contente du résultat. Je trouve que ma travailleuse a retrouvé un petit coup de jeune et un cachet déco non négligeable. Elle trône désormais à côté de ma MAC. Moi contente !!

En bref:

Peinture en bombe grise Castorama
Vernis mat Casto aussi
Temps: un après-midi pour la peinture (1 couche et retouches), un autre pour le vernis (2 couches).  
Papier déco autocollant Leclerc
Prix fournitures: moins de 20 euros

A suivre…

****

DYI: mes petits pots à crayons

Alors que revoilà la sous-préfète….

Un bail que je n’avais pas bloguer. Désolée, j’avais poney. Oué pendant 3 mois (au moins).
Je reviens par la petite porte, histoire que le retour ne soit pas trop violent.
Ça fait trop longtemps que tu ne m’as pas vue, je ne voudrais pas te traumatiser direct avec de la couture de bombasse.

Bref, que dire, un putain de déménagement (Zhom a dit « c’est le dernier »). Toute une maison à ranger, une rentrée de Super G à l’arrache (appelé le jeudi pour une rentrée le mardi). Mais Super G est bonne pâte (sauf qu’il veut pas prêter il paraît) et c’est passé tout seul.

Je ne remets donc pas la main sur la moitié de mon stock (j’exagère mais bordel, où est passé le patron de mon Confortable !!??) et mon « atelier » est encore en chantier.
A part ça, tout baigne.

Je t’ai quand même préparé rien que pour toi un petit DIY tout à fait d’actualité et hachement original:  » fais-toi même ton pot à crayons !! ». 

Avec des photos pourries de la mort, because un coup il pleut, un coup il fait beau (éblouis-moi je te dirai rien) qu’en plus, mon APN n’a plus de batterie et elle a bien évidement disparue, cette fourbe.

Sinon, je suis bien contente de revenir par ici =^_^=

Pour UN pot à crayon, il te faut:

– un pot en carton (j’ai coupé le mien dans un rouleau de carton épais ramené du taf. J’ai dû prendre une scie pour le couper, pleure un coup).
– du papier, joli de préférence (ici lot Jackie de Bindewerk)
– du carton
– de la colle
– des ciseaux
– une règle
– un crayon.

On commence par découper la longueur de papier nécessaire pour entourer le pot (π2r hein pour le périmètre du cercle). 

 Puis on découpe un un cercle de carton pour le fond du pot (le gabarit est tout trouvé).

 Ensuite on encolle le bord du rouleau puis on applique le cercle de carton.

Enfin, on encolle l’extérieur du rouleau puis ajuster le papier (mollo sur la colle sinon le papier va gondoler).

Et voilààààà. Bon c’est le papier qui fait tout.

A suivre….

****

DIY: Redonner un coup de jeune à sa table basse

Alors voilà, j’ai une table basse de chez le Suédois. Une premier prix qu’on a acheté quand on était fauché.
Ma foi, elle tient le coup mais on peut dire qu’elle n’a pas super bien supporté les petits aléas du quotidien. Bref, elle est moche.
Avec Zhom, on était bien tenté d’en acheter une nouvelle, qui aurait été un peu disaïgn et tout mais quand on voit Super G qui est certes adorable mais quand même légèrement bourrin sur les bords, on s’est dit qu’on n’avait pas envie de se payer des grosses suées à chaque coup de cube en bois ou je ne sais quel objet avec lequel on peut faire du bruit en tapant très fort avec (c’est à dire à peu près n’importe quoi).
M’est donc venue l’idée de relooker un peu cette table pour lui garantir encore quelques années de dur labeur.

J’ai d’abord pensé à de la peinture ardoise colorée pour pouvoir écrire dessus (j’avais même trouvé un article pour faire sa peinture soi-même) mais une fois de plus, je me suis dit que la peinture ne résisterait pas à de gros tapages ni à de multiples coups d’éponge.

Finalement j’ai acheté une peinture spéciale relooking meuble chez Casto. Un peu chère (20 euros le pot) mais il m’en reste de quoi faire quelque chose avec un autre meuble. Je te l’accorde, la couleur choisie n’est pas des plus funs mais il fallait que ça plaise à Zhom, que ça s’accorde avec mon salon et que ça ne pique pas trop les yeux…
Deux couches plus tard, j’ai recouvert le tout de film plastique autocollant.
Et voualaaaa !!

La table avant. Bien caca !

 

 

 

Je suis contente du résultat ! La table a vraiment retrouvé de la fraîcheur et en plus on peut écrire dessus au velleda ! Idéal pour ne rien oublier ^___^

 

On ne voit pas trop le film plastique sur les bords et tout se nettoie super facilement.

 

 

Un vrai plaisir !

J’espère que ça va aussi te donner de bonnes idées !

A suivre…

DIY: Petit tableau en pompons

Bon, je te dis tout de suite, j’ai hachement hésité à te montrer ce qui suit. Au début, j’ai trouvé ça plutôt fun mais avec le recul je me demande si c’était une bonne idée…Mais comme j’aimerais bien avoir ton avis (constructif de préférence, mais t’as le droit de dire que tu trouves ça caca-prout), ben je le montre quand même.

Or donc, tout partit d’une commande de ma môman qui souhaita que je lui fisse un tableau pour décorer sa cuisine fraîchement refaite.
Sa seule indication fut  » je veux du volume ».
Okaaaaayyy.

Je ne sais pas pourquoi mais l’idée du pompon s’imposa à moi de suite, sans doute influencée par un récent article de Nouf.

Je me lançais donc.

Et pour toi, voici la marche à suivre.

Il te faut:

un cadre suédois
une famille de pompons
un carton de la taille du cadre intérieur

Il faut tout d’abord tracer une grille sur le carton afin de marquer les futurs emplacements des pompons. Tu fais à ton goût et autant de carreaux que tu veux. Moi, j’ai été limitée par la taille du cadre (12×12 cm).

Ensuite, il suffit de percer à l’aide du pointe afin de pouvoir faire passer le fil du pompon.

Enfin, à l’aide d’une aiguille à laine, tu fais passer les fils par le trou et tu peux faire un noeud à l’arrière pour que ça tienne bien.

Et voilà !!

Et donc, pour t’avouer, il y a un truc qui me chiffonne. Je pense que mon idée n’est pas mauvaise et qu’il y a un truc à creuser mais je ne sais pas, ça ne me plaît pas. Les couleurs ? La disposition ? Ou alors, c’est vraiment une idée fumeuse et je peux aller me brosser… Bref….

 J’me la pète !!
 http://www.hellocoton.fr/creation-deco
A suivre…

[DIY] Customiser un pot de fleur

Hello !!

Pour une fois, je te présente un peu de déco avec un DIY dedans ! Quelle chance !

 

Je m’excuse d’avance pour les photos dégueulasses mais bon, je pense que ça ne devrait pas te poser de problème vu que c’est simplissime à réaliser…

Je te propose donc d’habiller ton pot de fleur tendance nature façon roots, tu vois.

Pour cela, il te faut:
– un pot en terre
– de la ficelle
– de la colle forte (et si tu as un pistolet à colle c’est encore mieux).

 

Etape 1: déposer la colle sur le pot. J’ai fait des traits à intervalles réguliers et j’en ai rajouté au fur et à mesure.

 

Etape 2: monter la ficelle en spirale le long du pot, en serrant bien pour que la colle adhère. Faire attention à ne pas laisser de vide entre les spirales pour que ça soit plus joli.

 

Etape 3: continuer jusqu’en haut du pot et fermer avec un point de colle.

 

Bonus: tu peux aussi décorer ton pot ! J’ai utilisé une bonne vieille patate et de la gouache jaune et bleue mais comme je suis pas douée, on dirait que mes tampons ont été réalisés par un gamin de 4 ans…

 

 

 

 

Et voilàààà, facile non ?

http://www.hellocoton.fr/creation-deco

A suivre…