Welcome Back !

Bonjour mes pioupious !

Me voilà de nouveau, les mains au clavier et le pied sur la pédale de la MAC.

Qui dit reprise, dit un peu de nouveauté. Dix ans après tout le monde, je me lance sur WordPress. Je me sentais un peu restreinte pas Blogspot, qui certes faisait bien son boulot mais avec lequel on tournait vite en rond.

Un peu de fraîcheur ne fait pas de mal, ça m’a boosté de devoir presque tout recommencer (je dois d’ailleurs un grand merci à Zhom qui a sué sang et eau pour la mise en ligne du bouzin).

Le site est amené à évoluer au fur et à mesure de mes progrès dans la maîtrise de WordPress (cochonnerie de Port 80 !) et j’espère que vous prendrez autant de plaisir que moi à surfer.

Pour mon retour dans le saint-Graal de la blogo, quoi de mieux qu’un petit Liebster Award ?

J’ai été nominée par Our Little Kosmos, un blog tout frais en devenir 🙂

Je vous épargne les 11 choses sur moi, sinon, je n’aurai plus rien à dire.

1) Qu’est-ce que tu attends d’un blog ?

Qu’il me donne envie de rajouter pleiiiiin de choses à faire sur ma liste de DIY longue comme un Paris-Marseilles. Que je me sente moins seule à voir qu’il y en a d’autres qui galèrent ou qui au contraire s’en sortent bien (je parle en général hein). J’espère continuer à rencontrer plein de blogueuses supers sympas (jeté de licornes et paillettes).

2) Comment t’es tu lancée dans l’aventure du blog ?

Un peu par hasard en fait. Tout comme j’ai commencé la couture. Au début je postais mes bidouilles sur mon compte fessebouc et je me suis dit que ça saoulerait peut-être moins mes amis si je créais un blog dédié. Et voilà !

3) Quel est ton livre préféré ?

Jane Eyre forever. Je le relis au moins une fois par an.

4) Quelle musique te donne envie de te lever le matin ?

Je n’écoute pas la musique le matin (et non, la douce mélodie des appels de mes gnomes ne compte pas), je trouve ça trop agressif. En revanche, j’adore écouter les infos.

5) Termine cette phrase : « Plus tard je rêverais de… » ?

Je ne sais pas. D’être bien dans ma vie ?

6) Un petit bonheur simple de la vie de tous les jours ?

Boire mon thé le matin, en surfant ou en écoutant les infos. Encore mieux, sur ma terrasse l’été.

7) Quelle est ta couleur préférée ?

Sans hésitation, et je crois que mes collègues doivent le savoir, le bleu ! Turquoise, canard, marine, roi…Ça marche avec toute la palette.

8) Termine cette phrase : « Si j’avais une baguette magique je… » ?

« …et un monde en paix ! » (Miss Detective, 2000)

9) Qu’est-ce qui efface en un instant tous les maux d’une journée ?

M’affaler dans le canapé, une fois tout le monde couché. Ou une bonne douche bien chaude (ça j’aime !)

10) Qu’est-ce qui te passionne ?

Je n’ai pas vraiment de passion. Mais j’aime beaucoup de choses. En fait, j’ai toujours envie de commencer des nouveaux trucs mais je les termine rarement. Le grand drame de ma vie.

11) Quel est le dernier film qui t’a touché ?

Un quoi ? Un film ? Pas vu depuis 2009.

Aller, chacun son tour, je nomine du monde, participe qui veut !! (jeu sans aucune obligation d’achat).

La Baleine bleue

Les Bobines d’Elo

Clochette et Cie

Culture Couture

Gaïus est un âne

Les Heures Envolées

Mitch a un toît

Mamzellepiquécoud

Mes questions sont:

Quel est ton plus grand talent caché ?

Est-ce qu’il y a quelque chose que tu aimerait apprendre en particulier ?

Question pognon: quel serait ton prochain achat pour tes bidouilles ?

Plutôt fourmi ou plutôt cigale ?

Du sport ou du réconfort ?

Des projets pour cette année ?

Où seront tes prochaines vacances ?

Quels réseaux sociaux utilisent-tu le plus (c’est pour que tes fans puissent te suivre 🙂 )

Un rêve d’enfant que tu as réalisé ?

Un resto préféré ?

As-tu déjà rencontré d’autres blogueuses ?

Voilàààààà.

Pour conclure, me voilà repartie pour un tour. J’espère pouvoir être constante et productive (vaines promesses ahahah). En attendant, vous pouvez d’aller jeter un oeil sur l’autre Chat qui Guette….

A bientôt !

Have a breack

Alors oui, le titre de cet article sent le sapin mais c’est bien ce que tu crains qui arrive vraiment.
J’ai décidé d’arrêter de bloguer…pour un certain temps ou un temps certain.

Voilà 4 ans et demi que j’ai créée ce  blog (oui je tiens au « et demi »). Quand j’ai commencé à coudre, j’ai vite décidé de partager ce que je faisais, pour avoir mon petit espace à moi, pour ne pas gonfler mes amis sur fessebouc.
Je ne pensais pas que cela m’ouvrirait un tel horizon.
En 4 et demi, je crois pouvoir dire que j’ai beaucoup progresser en couture. Je me suis mise au crochet et au tricot et même au bricolage ! Moi qui ne faisais rien de mes mains.

Et pas que ! Grâce à la blogo je me suis fait plein de sioupers copines blogueuses. Des que j’ai rencontré dans la vraie vie (Noémie guten tag ! Mama Loca dépêche-toi de pondre qu’on se fasse une virée ^__^) et qui sont devenues des amies. Des qu’on se marre bien par mail et que j’aimerais trop rencontrer en vrai de vrai (Silvia, Elo, Gaïus…)).
Y’a même des vraies amies qui sont devenues des supers blogueuses ! Jenny, Aurélie et La Clochette

Et puis, mine de rien, à ma petite échelle, je sais que j’ai mon public de fidèles celles et ceux qui me laissent souvent de gentils petits mots ou parfois rien (Cyqlaf, Mitch à un toit, Filante, Papelhilo, Delphine…). Je n’oublie pas tous mes collègues et amis qui passent parfois par ici !  Et pardon pour ceux que j’oublie dans ma big dédicace !!

Vouala quoi. J’aime toujours coudre et créer mais il se trouve qu’en quatre ans et demi j’ai aussi fait deux nenfants, super choupinous certes mais qui me prennent beaucoup beaucoup de temps (high five les mamans !).Peux-t-on coudre quand on a des enfants ? Vous avez 3 heures..Oui mais non donc…Je tire mon chapeau aux nénettes qui réussissent à pondre un article par semaine avec deux nains en bas âge. Moi, je peux pas ( et pourtant ma to-do list atteint les 3 kms de long là).

Bref, l’excuse est moche mais je n’ai pas le temps. Pas le temps de faire des choses jolies, pas le temps de faire de chouettes articles avec des photos bien chiadées…A ce niveau, c’est pas du bon boulot. Et comme je suis un peu perfectionniste, je préfère faire une pause, une vraie.
Et ça n’en sera que meilleur de revenir un de ces quatre partager mes bidouilles avec vous.

Merci de m’avoir suivie pendant tout ce temps.
Je vous laisse avec ma dernière couture, une jupe Chardon de Dear and Doe dont vraiment je kiffe le fit !
Cousue dans une jolie gabardine moutarde de chez Mondial Tissu, en taille 40.

Poutous à tous !! Et à bientôt !

DIY: MA maison Playmobil #2

« Recherche maison 300m2, époque victorienne, ni portes, ni fenêtres, 2
chambres, salon/salle à manger, cuisine et salle de bain. Possibilité
d’agrandissement. Pour personne ne dépassant pas 7 cm de haut. »

Plus fort que Stéphane, la maison qu’on fait soi-même donc.
Aller, je vous fais le tour du propriétaire.
Tu
verras vite que la maison n’est pas super bien isolée, les murs ne sont
pas tous droits et le toit a des trous.  Aaaaaah le charme des vieilles
demeures.

 

Comme
tu l’auras sans doute remarqué, il a fallu rajouté, une fois la maison
finie, un bureau/salle de musique pour que Papi puisse écouter le piano
peinard, le salon étant un chouille trop petit.

 

 

On
commence par le bureau avec piano en Dolby Sound Stereo s’il te plaît.
Y’a coco qui est ravi de s’en prendre plein les oreilles.

On
passe au salon/salle à manger à la tapisserie psychédélique mais soooo
début 20ème. Mme du Cul du Bois Tourné se fait un petit brunch tandis
que Monsieur déprime devant la cheminée. Huguette la bonne compte bien
aller raconter les derniers ragots à sa coupine la cuisinière Léonie.

 

Dans
la cuisine, Léonie donc attend avec impatience les derniers potins tout
en s’enfilant discrètement des petites gorgées de bourbon sous le
tablier. Bertrand le gamin à tout faire fait semblant de rien voir, tant
qu’il peut manger à l’oeil.

Dans
la suite parental, l’Oncle Hector se sent une âme de poète rien qu’en
se matant dans le miroir. Encore 13 vers et il a son sonnet. Jeannette,
sa nièce, attend sa préceptrice que ses parents payent une blinde à
l’année. Elle espère que ça lui permettre d’épouser un riche, elle
n’aura plus besoin de faire ses devoirs.

Dans
la salle de bain, Maurice fait semblant de se laver. L’eau est bien
froide ce matin. Fernande songe sérieusement à démissionner car dans
cette maison, ils sont vraiment trop crados. Ras le bol de se taper le
linge !

Sur
la terrasse, Tata Germaine et sa copine Yvonne sont gentiment en train
de se pocharder à grande louchées de sangria. Qu’est-ce qu’on rigole !

Enfin
sous les toits, Albert et Eugénie jouent posés tandis que la bonne
Georgette est en panique car elle a perdu le bébé dont elle à la charge.
Elle fait donc mine de le changer, espérant qu’on y verra que du feu.

Dans
la rue, chacun fait sa vie et profite du beau temps. Roger le zicos
fait péter l’orgue de barbarie. La journée devrait être bonne. Le bébé
est bien avec Raymonde la nounou comme c’était prévu. C’est Georgette
qui déraille.

Le
Général a sorti sa calèche et sa femme. Il faut bien se montrer quand
même, il a une réputation à tenir. Au loin, on aperçoit Lulu le peintre
fauché et Hippolyte l’amoureux abonné aux lapins.

 

Je
me suis bien amusée à construire cette maison. Bon, à refaire,
j’éviterais certaines erreurs. Tout n’est pas parfait mais l’essentiel
c’est que Super G en profite bien !!

A suivre…

****

DIY Ma maison Playmobil #1

Ouais gros, comment va ?

C’est un peu un rêve d’enfant que je te présente aujourd’hui.
Il se trouve que jadis, dans les années 80, je faisais collection de Playmobils. Pas n’importe lesquels, ceux de la Belle Epoque. A force d’anniversaires, de Noëls et tout, je peux dire que j’avais la série quasi complète. Ne me manquait que la belle maison pour loger tout ce beau monde. Las, la maison coûtait dans les 500 boules, exhorbitant, même en francs.
 Une fois, j’ai pu voir cette maison chez une copine, mais du coup, je l’ai même pas enviée, finalement, en vrai, c’était moins classe.

En revanche, je me souviens que mes cousines avaient une pièce entière dédiée aux Playmobils. Tout un village posé sur 2 énormes planches sur tréteaux. Elles avaient récupéré je ne sais où une maison de poupée qui allait pile poil bien avec les Playmo. Des années j’en ai rêvé. Je venais jouer dès que je pouvais.

Et puis le temps a passé, et les Playmos ont été rangé. Ma mère les a ressorti il y a peu pour Super G qui commence à bien s’y intéresser.
Du coup, je me suis dit que ça pourrait être une idée de construire une maison, pour voir. J’ai mis l’idée de côté et puis elle est revenue et puis je me suis mis un coup de pied dans le derrière  et je me suis lancée.
Il y a peu de tutos sur le net. Il y a celui-ci qui m’a donné des bases mais du coup j’ai fait à ma sauce.

Niveau fourniture:
1 planche de contreplaqué  de 60mm d’épaisseur en 60×40
1 autre en 20mm de 100x100mm
1 scie sauteuse (achetée 5 euros en vide-grenier ! Une affaire !)
de la colle à bois
des clous
un marteau
du papier ponce

Je n’avais jamais manié une scie-sauteuse de ma vie, bon bah, ça se fait même si au début ce n’est pas très droit. D’ailleurs, je ne vous recommande pas le maître d’oeuvre, il est a chier. Les murs ne sont pas tous droits vous verrez…

J’ai donc scié, coupé, collé, cloué…Mon conseil, ayez la patience d’attendre que la colle à bois sèche. Les clous c’est un peu la cata. Il vaut mieux coller les cloisons puis mettre un clous ou deux en renfort plutôt que de tout vouloir clouer comme moi (surtout quand on est une quiche du marteau).

Une fois la maison construite, je l’ai peinte avec un reste de peinture pour mur que j’avais. Et j’ai acheté un échantillon de peinture à 2 euros pour le toit.

Je suis passée à la déco: j’ai tapissé les murs avec du papier scrap à 1,15 euros la feuille et des échantillons gratuits de papiers peints.

Et voilà ! Ne restait plus qu’à installer les Playmos. Je vous montre tout ça dans le prochain article ! Hinhinhin. 

GGD#28 Ma tarte aux prunes

Un petit goûter du dimanche, ça faisait bien longtemps !
J’ai eu envie de faire un petit retour en arrière façon goûter de chez Mémé, tu sais comme dans la pub « c’est bon mais c’est chaud ».
Une bonne tarte aux prunes avec un fond de crème aux amandes, il faut bien ça !

 

Pâte sablée maison, prunes du petit papi du marché et crème amandine.

La pâte sablée est parfaite pour les tartes sucrées. Sa recette est très simple: il faut 2 fois plus de beurre que de farine/
Ma recette:
125g de beurre à température ambiante
250g de farine
2 oeufs
2cs à soupe de sucre

Mélanger les ingrédients à la main, en pétrissant bien.
Etaler la pâte après avoir chemiser un plat.

Pour la crème amandine, j’ai mélangé:
2 oeufs
150g de beurre
150g de poudre d’amande
100 g de sucre glace
20g de farine

Verser la crème sur le fond de tarte, déposer les prunes coupées en 2 (une vingtaine à peu près selon la taille) et enfourner pour 30mn à 180°

C’est prêt !!

A suivre…

****

La crevette

Son frère avait bien pris son temps, Petit L est arrivé comme un boulet de canon avec dix jours d’avance le 15 juillet 2016.
Un pur bonheur qui vient compléter notre famille.
Nous voilà 4 !!

Joie de se remettre dans le ballet des couches, des biberons et autres nuits interrompues. L’avantage du deuxième c’est qu’on est déjà rôdé et heureusement car il faut garder de l’énergie pour s’occuper du number one ! Super G pète le feu, il faut bien le reconnaître, on se fait vieux avec Zhom. Mais c’est un grand frère attentionné et c’est trop choupi.

Je vous laisse, j’ai une crevette qui couine.
J’espère vous retrouver à la rentrée avec de nouveaux projets !!
Des poutous.

Des trousses et des perles

Je continue avec mes dernières bricoles. L’école est finie. Cette première année pour mon Super G est passée à une vitesse de dingue ! C’est chouette de voir comme ça a été positif pour lui et de constater tous les progrès qu’il a fait. Bon, il fini sur les rotules, le pauvre (merci les 12 semaines de la dernière période, groumf) mais je crois qu’il est content de son année (et de partir en vacances mouahahah !).

Bref, j’ai tenu à remercier ses enseignantes, parce que voilà, tout le monde était content. Une première pour moi, je ne savais pas trop quoi faire. Je me suis donc laissée tentée par une série de trousses, ça sert toujours une trousse. Et j’ai glissé dedans un petit collier d’un Chouette Kit acheté il y a un moment. J’ai vraiment kiffé de faire des bijoux.

Pas de tuto précis pour les trousses hein, c’est facile à faire soi-même et j’ai fait selon l’humeur mais je suis quand même allée m’inspirer du côté de chez Mes petites coutures (qui propose plein de jolis tutos si ça vous intéresse).

Enjoy !

Naaaaaaan, on t’a pas vu le chat…

En bref:

Tissu coton de mon stock (Tissu Myrtille pour la plupart)
Chouette Kit de l’été dernier je crois.

A suivre…

****

Gilet bébé au tricot

Voilà un an que je me suis mise au tricot. Pépère hein. Jusqu’à présent je n’avais fait que m’entraîner au point mousse, sur une couverture même pas terminée. Bref, je me suis fait la main tranquilou.
Et puis dernièrement, j’ai décidé de pousser un peu le moteur et de m’essayer à un truc fini. Le contexte est tout trouvé et la layette a l’avantage de se tricoter assez vite avec foule de modèles au choix.
Je me suis arrêtée sur ce tuto, qui m’a permis de maîtriser les augmentations et les diminutions et qui en plus se tricote en une seule pièce, tout bénef.
C’est donc mon premier tricot et je pense que je m’en suis pas mal sortie. On voit qu’il y a eu une boulette que je n’ai pas réussi à rattraper à l’encolure (scrogneugneu) mais sinon, tout le reste est clean.

Du coup, soyons fou, j’ai commencé un deuxième gilet bébé (un autre modèle) toujours au point mousse (nan parce que j’ai testé le point jersey mais en fait ça monte hyyyper lentement, l’arnaque).

Bref, je crois avoir attrapé un nouveau virus !





En bref:


Brassière taille 3 mois (qui disent mais on dirait du 6 mois). 
2 pelotes de laine Softine Cheval Blanc. 
Aiguilles circulaires taille 4 

A suivre…

****

Mes boucles d’oreilles

Je suis hyper à la bourre concernant mes dernières bricoles. Il faut surtout que je me sorte les doigts des fesses pour prendre des photos dignes de ce nom (tout en profitant de la moindre lumière potable par ce temps magnifaïque n’est-ce pas).
En attendant, je peux quand même vous présenter ma dernière fournée de BO faites maison. J’aime toujours les jolies choses pendouillantes, simples et colorées. Pas d’inspiration particulière, j’ai fait avec mon imagination…et mon stock de fournitures.
Let’s go !

 

Les fournitures viennent de La Droguerie et de Chouette Kits Bijoux.

A suivre…

****

http://www.abracadacraft.com/billet-de-blog/boucles-doreilles-55994

DIY Relooker sa travailleuse

J’ai un peu bricolé dernièrement.
Il y a maintenant une petite dizaine d’années, j’ai hérité de la travailleuse de ma grand-mère. A l’époque, je ne faisais pas encore de couture mais c’était vraiment un bel objet et un souvenir important pour moi.
Pendant longtemps, je n’y ai pas touché et la boîte à couture m’a suivie au gré de mes déménagements.
Et pis voilà, est venu le moment de lui redonner tout son éclat et surtout une véritable utilité.

La travailleuse était en bon état mais marron caca. Elle était aussi pleine de fournitures et il a fallu que je fasse un gros tri. J’ai gardé quelques souvenirs, et des petits objets utiles (fils, dés, mètre ruban, épingles, une quantité d’aiguilles à repriser ou broder)…

Ensuite, j’ai décidé de peindre la travailleuse. J’ai choisi de le faire à la bombe, une première pour moi.
D’abord, j’ai démonté la bête. Je l’ai lavée et ensuite dans la précipitation, j’ai très stupidement oublié de la poncer alors que j’avais l’intention de le faire. Blonde un jour…
Bref, ne zappez pas cette étape si vous voulez que vos efforts s’inscrivent dans le temps !

Ensuite, j’ai sorti le matos de protection (gants et masque parce que la peinture en bombe, ça ressemble pas mal à de la cochonnerie respiratoire quand même) et zou. Peindre à la bombe est un jeu d’enfant ! Et c’est hyper rapide, tant au niveau de l’application que du temps de séchage. Yeah baby !!

Bon, il m’a manqué genre rien pour pouvoir peindre l’intérieur de 2 tiroirs. Dommage mais ça passe esthétiquement parlant.
J’ai recouvert le fond avec du papier autocollant dans un esprit baroque rococo du plus bel effet.

Ne restait plus qu’à vernir le tout avec un verni mat pour plus de tenue.

Et voilààààà.

Je suis très très contente du résultat. Je trouve que ma travailleuse a retrouvé un petit coup de jeune et un cachet déco non négligeable. Elle trône désormais à côté de ma MAC. Moi contente !!

En bref:

Peinture en bombe grise Castorama
Vernis mat Casto aussi
Temps: un après-midi pour la peinture (1 couche et retouches), un autre pour le vernis (2 couches).  
Papier déco autocollant Leclerc
Prix fournitures: moins de 20 euros

A suivre…

****