J’ai testé pour toi: petite violence du quotidien

Ce matin, il m’est arrivé un truc qu’il faut que je te raconte passque j’ai un peu halluciné.
Je ne suis pas féministe (et encore je ne sais plus ce qu’on peut mettre derrière ce mot) mais il y a quand même des petites choses qui me font bondir un petit peu.

 Je te plante le décor. Je suis en train de changer de mutuelle. Pour être précise, je reviens à mon ancienne mutuelle ousque j’étais très bien avant que la mutuelle de Zhom ne m’oblige à changer pour aller chez eux. Parce que sinon, ils voulaient pas me rembourser les frais de Super G rapport que j’étais pas enregistrée chez eux. Toussa toussa.
Tu suis toujours ?
Je te passe les détails mais il m’a fallu UN AN pour recevoir une carte mutuelle avec mon nom ET celui de Super G qui est affilié à ma carte vitale (sans quoi je pouvais me brosser pour être remboursée of course).
Je t’épargne les coups de fils nombreux et ubuesques où tu réclames sur un ton de plus en plus lassé une carte avec les 2 noms inscrits et que 15 jours plus tard ta carte, elle n’est qu’ à ton nom (j’en ai reçu trois des comme ça). Sans compter tous les frais à avancer pour les visites de Super G. Heureusement, ce choupinou n’ été qu’une seule fois malade (mais bon, au final, avec les vaccins et tout ça finit par taxer).
Et quand j’ai ENFIN reçu la carte miraculeuse, il a fallu que je monte tout un dossier avec touuutes les feuilles de remboursements à envoyer. Lolilolilol.

Au final, ils ont fait tous les remboursements sur le compte de Zhom.

Nan parce que mon RIB, il doit puer le caca ou alors je sais pas, je dois compter pour du beurre, ou alors ils sont peut-être rester coincé en 1953 quand la femme devait demander l’autorisation à son mari pour avoir un compte en banque.
En tout cas, ça a été la goutte qui a fait débordé le verre, j’ai décidé de revenir à mon ancienne mutuelle. Parce que j’aime pas trop trop qu’on se foute de ma gueule tu vois.

Hihihi qu’est-ce que je m’éclate !

Bref, j’appelle, on m’envoie le dossier à remplir. Dossier que je mets un petit peu de temps à envoyer, rapport que le mois d’octobre fut un chouïa tendu du string mais au final, je renvoie tout, tout bien avec les photocopies et tout. Même que j’avais stabiloté toutes les lignes sur le courrier de la mutuelle, pour être sûre de ne rien oublier.

Ce matin donc, coup de fil. Numéro inconnu, je filtre.
S’élève alors la voix mélodieuse de Marie-Françoise Connasse sur mon répondeur. Attention, ça commence bien.

« Monsieur Mon nom a moua ? ici Marie-Françoise Connasse de la mutuelle Onsenfout. Oui, c’est pour vous prévenir que Mme Mon nom a moua, elle n’a pas donné le Siret comme on lui avait demandé. »

Ok. Ça envoie du lourd, là. Entre infantilisation et machisme, Marie-Françoise, elle se pose là.

Donc, déjà, je ne vois même pas pourquoi elle s’adresse à Zhom (qui déjà ne porte pas le même nom que moi et même qu’on est pas marié) étant donné que c’est MON dossier qu’elle a sous les yeux et que lui, il en a un petit peu rien à carrer de mon numéro de Siret.

Ensuite, savoure la formulation de la phrase. On se croirait dans Mad Men.
En gros, si Zhom pouvait un peu mieux gérer sa bobonne et bien veiller à ce qu’elle remplisse les papiers que pourtant c’est simple, c’est expliqué. En fait même, ce serait mieux si c’était lui qui s’en occupait parce qu’apparemment c’est au-dessus de ses compétences à elle vu qu’elle s’est plantée !!!

Autre chose ?

 What the fuck !?

A ce moment, je décroche le téléphone et je réponds.
– Oui, c’est Madame Mon nom a moua. Je ne comprends pas vieille peau, on ne m’a pas demandé de Siret.
– Si. (ton hyper coupant)
-Ben non.
-Si, on le demande à chaque fois (là, je me fais découper en direct)
Coup de bol, j’ai le dossier sous les yeux et je vois bien que non.
– Ben non, là j’ai rien. Vous êtes sûre que il y en a aussi pour les collectivités territoriales (rapport que je suis fonctionnaire)?
-Si, je vous dit. (là, on rentre carrément dans l’ère glaciaire).
-Bon attendez, je vais regarder (ton froid mais digne). Ah oui, en effet. Vous avez de quoi notez ?(tentative de petite pique de ma part, pas de réponse). Bon, c’est le ########.

Et tu sais quoi ?
Elle m’a raccroché au nez, cette salope !

Alors pour la première fois de ma vie, j’ai appelé la mutuelle et je me suis plainte.
Jamais je n’avais été traitée avec autant de mépris et d’irrespect, tout ça pour un putain de numéro !
Nan, mais c’est quoi cette espèce tarée ? Elle s’est crue où ?
 A priori, je suis majeure et vaccinée et je n’ai pas besoin de l’autorisation de Zhom pour faire ma vie…Nanméo !
Je fus réellement choquée et en plus, je culpabilisais de n’avoir pas eu de répartie (mais pourquoi bordel ?).

Tout est bien qui finit bien, en rappelant (un autre numéro hein, parce que la grognasse n’a jamais daigné décrocher alors que j’appelais son poste direct), je tombais sur une personne extrêmement attentive qui me passa même sa responsable qui fut bien désolée pour moi  (ou alors elle faisait super bien semblant mais on s’en fiche) et qui me promit de faire remonter toute l’histoire à qui de droit.

Je ne sais pas si c’est vrai mais en tout cas, je suis contente de ne pas être restée sans rien faire.
Non mais.

Sur ce, tu m’excuses, j’ai de l’argenterie à astiquer…

Cocotte minute Seb
Et sinon, une idée de cadeau pour Noël ?

Capt’ain Crochet: le col Infinity

Aujourd’hui, je te montre encore un petit coup de crochet. On ne m’arrête plus. Il faut dire qu’actuellement, je me régale à crocheter le soir sur mon canapé en regardant des séries à la télé. Un pur moment de détente.

Cette fois, j’ai littéralement craqué sur la laine Katia Junior chez mon petit fournisseur à côté de chez moi (ça a un petit côté dealer, dit comme ça). J’ai su tout de suite ce que j’allais me faire avec cette laine doudou.
Dernièrement, j’ai découvert le blog de All about Ami, une canadienne qui serait capable de te construire un centre commercial avec un crochet de 8. Elle fait beaucoup d’amigurumi ce qui ne m’intéresse pas des masses mais elle propose aussi des petites choses à porter très sympas.
Bref, elle fait de supers tutos et j’ai flashé sur le Long Double Crochet qui tombe à point avec le froid qui revient (rêve pas, toute la vie ne sera pas pareille à ce matin, aux couleurs de l’été indien)…

Je me suis servie de la version traduite de ce col chez TiamaCréations mais en fait j’ai parcouru tout le blog d’Ami et même si je suis blonde ET une quiche en anglais, j’ai quasiment tout compris.
J’ai utilisé quasiment 3 pelotes de 80g. Il m’a fallu un petit après-midi cocoon pour pondre le tout. Ça m’a fait un bien fou et cette laine a vraiment un potentiel détente superpuissant. En plus, elle est toute douce.

Et comme, j’avais été gourmande, il me restait une pelote avec laquelle j’ai fait…mon premier bonnet (patron perso à base de brides) ! Bon, la laine est peu grosse pour ça mais ça passe. Alors, la classe ou pas cet hiver ??

A suivre…

Cap’tain Crochet en mode carpette

Alors voilà, dernièrement, on ne peut pas dire que j’ai produit grand chose. Certes, l’été fut chaud (et pas dans les maillots) mais en vérité, je traîne depuis 4 bons mois 2 projets boulets.

C’est le genre de projet que quand tu commences, tu as l’impression que tu ne vas jamais finir. Tu laisses traîner mais ça te bouffe ta créativité et ça te bloque sur plein de trucs. Bref, panne sèche.

Je peux maintenant te dire que le PJ (Projet Boulet) n°1 est terminé et que le PJ n’°2 est en passe de l’être. Soulagement.

Tout a commencé lors d’une balade sur Pinterest, j’ai eu la stupide idée de vouloir me lancer dans un tapis au crochet. Au début, j’étais tentée par un tapis en Trapilho mais j’ai finalement flashé sur ce tapis, mélange de laine et Trapilho.
Le tuto était un peu succint mais j’ai fait à ma sauce.

 Détails techniques:

J’ai pris comme base un cercle magique de 8 mailles et j’ai crocheté une maille sur 2.
J’ai utilisé une pelote de Trapilho couleur taupe et du fil de coton coloré. J’adore !

Là où c’est devenu vraiment relou c’est au niveau du comptage de mailles, ça montait vite et j’ai fini par perdre souvent mes repères. A la fin, j’ai arrêté de compter et d’augmenter au hasard 8 fois par tour.
J’ai recommencé 2 fois entièrement le coeur du tapis (jusqu’au 20ème rang environ) car ça gondolait et ça faisait moche. Mais malgré tous mes efforts, ça gondole encore. Snif.

J’ai quand même réussi à pondre cette carpette de toute bôôôté qui m’aura bien fait suer. J’en ai fait une descente de lit bien confortable.

Je tiens à remercier ma coupine Gaïus qui a su me soutenir psychologiquement dans les moments difficiles et qui m’a motivée jusqu’au bout ! Merciiiiiii !

A suivre….

DIY: Redonner un coup de jeune à sa table basse

Alors voilà, j’ai une table basse de chez le Suédois. Une premier prix qu’on a acheté quand on était fauché.
Ma foi, elle tient le coup mais on peut dire qu’elle n’a pas super bien supporté les petits aléas du quotidien. Bref, elle est moche.
Avec Zhom, on était bien tenté d’en acheter une nouvelle, qui aurait été un peu disaïgn et tout mais quand on voit Super G qui est certes adorable mais quand même légèrement bourrin sur les bords, on s’est dit qu’on n’avait pas envie de se payer des grosses suées à chaque coup de cube en bois ou je ne sais quel objet avec lequel on peut faire du bruit en tapant très fort avec (c’est à dire à peu près n’importe quoi).
M’est donc venue l’idée de relooker un peu cette table pour lui garantir encore quelques années de dur labeur.

J’ai d’abord pensé à de la peinture ardoise colorée pour pouvoir écrire dessus (j’avais même trouvé un article pour faire sa peinture soi-même) mais une fois de plus, je me suis dit que la peinture ne résisterait pas à de gros tapages ni à de multiples coups d’éponge.

Finalement j’ai acheté une peinture spéciale relooking meuble chez Casto. Un peu chère (20 euros le pot) mais il m’en reste de quoi faire quelque chose avec un autre meuble. Je te l’accorde, la couleur choisie n’est pas des plus funs mais il fallait que ça plaise à Zhom, que ça s’accorde avec mon salon et que ça ne pique pas trop les yeux…
Deux couches plus tard, j’ai recouvert le tout de film plastique autocollant.
Et voualaaaa !!

La table avant. Bien caca !

Je suis contente du résultat ! La table a vraiment retrouvé de la fraîcheur et en plus on peut écrire dessus au velleda ! Idéal pour ne rien oublier ^___^

 On ne voit pas trop le film plastique sur les bords et tout se nettoie super facilement.

Un vrai plaisir !

J’espère que ça va aussi te donner de bonnes idées !

A suivre…