Le goûter du dimanche #4 Brioche tressée

Un goûter, un vrai, façon Mamie Suzette.
J’ai préparé une brioche tressée que j’accompagne de la confiture à la fraise que j’ai faite la semaine dernière avec celles qui me restait de mon crumble.
Tout ça accompagné d’un bon Earl Grey, un vrai régal !
 

Alors il est pas rétro mon goûter ?

Pour la brioche, j’ai suivi cette recette. Mon erreur: ne pas avoir assez attendu pendant la 2ème levée du pâton. Du coup, elle est un peu plate. Mais le goût est bien là !

A suivre…

Bricolettes

Okéééé. Alors voilà, je te présente tout ce que j’ai réussi à pondre ces derniers jours.
Une trousse pour l’anniversaire de ma coupine La baleine Bleue.
En liberty à pois. Doublure de coton noir. 20minutes chrono. Dedans, j’y ai même glissé quelques caramels et un peu de thé.
Et t’as le droit à plein de photos pour meubler.

Et j’avais promis à ma mère il y a des lustres de lui faire un deuxième range-aiguilles parce que le premier déborde. C’est chose faite. Coupon de mon stock,  feutrine noire et le joli échantillon de biais étoilé offert par Motif Personnel lors d’une commande.
T’as le droit à plein de photos pour meubler.

C’est tout.
Profite parce que j’ai l’impression que c’est mal barré pour que je te ponde de la couture avant un moment.

A suivre…

Le goûter du dimanche #3 Crumble fraise-banane-rhubarbe

En fait, c’est plutôt un dessert que je vous propose étant donné que je recevais ce ouikend. Voui, parfaitement, j’ai une vie sociale moua ! Qui m’oblige à préparer de bons petits plats ! Trop dur !

Bon je sais que je vous saoule de cuisine et de blabla mais il faut bien reconnaître qu’en ce moment, la machine à coudre est au repos. Pourtant, j’ai pleiiiin de projets que je meure envie de faire mais voilà quoi…J’ai pô le temps. En tout cas pas assez pour pondre quelque chose de sympa et j’aimerais vraiment me faire un truc un peu plus travaillé.
Patience, ça va viendre.

En attendant, j’espère te faire saliver et prendre 3 kilos avec ce joli dessert: un crumble banane-pomme-fraise-rhubarbe.
Le cocktail peut sembler étonnant mais tout se marie parfaitement et ça fond dans la bouche.

Pour le crumble, je fait
toujours la pâte au pif. Je rajoute ou pas de la farine en fonction de
la texture. Cette fois, j’ai mis de la vergeoise comme sucre car elle a
un goût relevé très sympa.
Pour les proportions pour 4 personnes,
ça donnait grosso modo: une banane, une pomme, 3 grosses fraises (les
premières espagnoles, juste bonnes à cuire) et une poignée de rhubarbe
coupée en tronçons.
20 mn au four à 180°.

 Bon appétit bien sûr !!

A suivre…

Ode

A toi mon ami,

 

Cela fait bien 15 ans qu’on se connaît toi et moi. Au début, on a mis du temps à se connaître. Tu allais, tu venais. Je n’avais pas vraiment envie de t’avoir comme ami. Et puis, petit à petit, lentement, presque sournoisement, tu t’es installé, sans que je ne t’ai vu venir.

Il y a eu des moments difficiles où j’ai tenté de me débarrasser de toi. Il y a même une fois où je t’ai presque perdu de vue. Ça a duré un petit moment. Et puis, tu es revenu. Tu es resté, malgré tout. Je m’y suis fait.

Alors bien sûr, tu es parfois envahissant. Tant que je suis bien droite dans mes bottes, tu restes à l’écart. Mais au moindre relâchement, tu es là. J’aimerais vraiment que tu cesses de te faire remarquer dès que je me laisse aller mais tu es cruel, tu insistes. Il faut souvent que je fasse attention, surtout en public quand je m’assieds. Il faut reconnaître que tu en profites dès que je m’avachis mais bon, tu pourrais être sympa des fois et te faire plus discret.

Le temps a passé et tu es toujours là.
 Tu as changé quand même. Au début, tu étais tonique, sportif. Je te trouvais plutôt élégant quoique déjà assez présent.
Mais bon, il faut bien reconnaître que dernièrement, tu es devenu un peu ramollo. Alors oui, tu as connu des épreuves difficiles mais j’espérais que tu saurais remonter la pente et retrouver ta vigueur d’antan. Hélas, tu persistes et tu signes. Ça te plaît de te laisser aller. Je me suis fait une raison. On fait un peu de sport tous les deux, pour s’entretenir, ça suffit pour rester en forme.

Je sais bien que ça ne s’arrangera pas avec le temps. Je sais que tu seras de plus en plus présent. Il faudra que je fasse avec. On va vivre encore quelques épreuves toi et moi, et j’espère que je pourrai compter sur toi. De toute façon, c’est trop tard, je ne peux plus te dégager. Tu es bien accroché et puis, je t’aime bien quand même. Enfin, tant que tu ne ramènes pas d’autres potes comme toi.

Mon ami, mon boulet.

Mon bourrelet.

A suivre…

Le goûter du dimanche #2 Blinis polonais

Et voilà encore un bon goûter !!
Qu’on va éliminer dès que Super G aura pris le sien et on ira tous profiter du soleil et des canards…
J’adore ces premiers jours de printemps !

J’ai décidé de tester les blinis polonais, une recette qui m’a donnée envie dès que je l’ai vue sur ce blog.
Elle réunissait tous mes critères: peu de temps pour la faire (avec son temps de repos idéal pour une pitite sieste), peu d’ingrédients nécessaires et hyper simple à réaliser.

Ça donne donc un genre de gros blini brioché, assez proche du scone.
Bref, délicieux. Et tu peux le tartiner avec ce que tu veux !! Miam !

 

A suivre…

Brèves de boulot

Quand tu ne réagis même plus quand tu vois des mecs en jupes ou des femmes qui sont en fait des mecs mais qui s’appelle Marco, enfin tu sais plus trop. Ou des gens qui parlent tout seul.

Quand une bonne femme te ramène des cds et que ça pue tellement qu’on a l’impression qu’elle s’est roulé dans un vieux pot de Vicks Vaporub dégueulasse et que même après ta collègue qui rigolait manque de vomir quand ladite dame passe au poste de prêt.

Quand tu te demandes vraiment ce que font les gens avec leurs documents quand tu vois l’état de tes mains après une permanence au public.

Quand tu retrouves des poils plus que suspects dans un bouquin.

Quand on te demande si tu as le DVD d’un film sorti l’été dernier et qui raconte l’histoire d’un petit garçon…

Quand une dame veut passer avant tout le monde parce que ses livres sont trèèèès lourds à porter. Tu remarques qu’elle a 2 livres de poche dans la main.

Quand un gars te demande si tu n’aurais pas un rouleau de sopalin à lui filer et qui ne te crois pas quand tu lui dis que non.

Quand tu as le droit à une petite attraction avec la venue de la police municipale venu dégager un harceleur de nana. S’en suit un jeu de cache-cache avec le sus-mentionné harceleur qui a pris soin de se planquer derrière une BD.

lu-javel.jpg 

Quand tu te demandes pourquoi les gens qui ont bien été capables de retirer un livre du rayon ne sont pas fichus de le remettre à sa place et préfère le ranger vicieusement au pif. Rappelons notre leitmotiv: un livre mal rangé est un livre perdu.

 Quand un gars vient te voir avec sa télécommande et te demande si tu saurais la réparer…

…Tu te dis quand même que tu fais un drôle de métier !

Kids

Une fois n’est pas coutume, voici une petite série de bidouilles pour Schtroumpfs. Ça tombe bien, c’est mercredi.

On commence par un manteau pour Super G. J’avais sous la main un coupon de lainage brun que j’ai eu très envie de marier avec un autre de polaire bleue. J’avais repéré un très joli modèle dans mon livre fétiche « Esprit kimono pour les petits ». Ok, donc, a priori pas de difficultés au programme. Enfin…
Les explications préconisaient une largeur de tissu de 95cm. Mes 2 coupons faisaient… à peine 50cm chacun ! Mouahahah, tu vois la prise de tête arriver…? J’ai donc passer énormément de temps à essayer de caser toutes les pièces sur mon bouzin en respectant au max le droit-file. J’y suis arrivée, au millimètre prêt. Je voulais du deuzan mais finalement, j’ai coupé du 18 mois. Ça tombe bien, ça taille grand.
Le reste fut de la balade grâce aux schémas limpides.
Je suis très contente du résultat, très propre et qui va nickel à Super G.
Ça m’a presque donné envie de me faire un manteau, c’est dire (j’ai dit « presque »).

 Et porté par notre star nationale:

On continue avec un petit cadeau d’anniversaire pour une petite nénette née le même jour que Super G !
Un gilet très girly en coton Motif personnel et du jersey de mon stock. Modèle toujours issu de ma Bible sus-mentionnée. Il est quasiment réversible !
Donc, j’ai un peu galéré au moment de coudre la doublure avec le jersey car évidemment, il est plus extensible que le coton. Ça passe mais je regrette quelques petits défauts.

 

Pour finir, encore un cadeau d’anniversaire pour la copine de nounou de Super G. Oui, Super G n’est entouré que de gonzesses. Pas un seul zizi autour de lui. Pour le moment…
J’ai donc assemblé une petite jupe de princesse hyper rapido à faire.
J’ai choisi un tulle avec des paillettes.
Alors mon conseil, si t’es pas open des paillettes, n’y touche surtout pas !! Sauf si tu as envie de vivre dans la maison de Barbie Féérie pendant 3 mois et de bouffer du strass jusqu’à Noël prochain.
Tu sais quoi, je ne suis pas open de la paillette.

A suivre…

Le goûter du dimanche #1 Carrés choco-caramel

Quoi de meilleur pour le moral par un dimanche après-midi pluvieux ?
Un goûter qui serait une tuerie à la fois pour le palais et pour les hanches (avec une bonne tasse de thé pour digérer).

Je te présente donc le Twix revisité par mes soins.

Bon, au départ, je voulais faire des carrés au caramel mais j’ai
complètement flingué mon caramel. Et comme on était dimanche et que tout
est fermé, j’ai fait avec ce qu’il me restait.
Une base de pâte sablée (120g de beurre, 150g de farine, 40g de sucre glace. Tu mélanges, tu étales dans un petit plat, cuisson 15 mn à 180°),
 du salidou (que tu étales généreusement sur la pâte refroidie),
 une ganache vite fait (une tablette de chocolat, 25cl de crème à faire fondre ensemble) versée sur le tout.
Frigo pour faire refroidir.

Et voilà ! (ndla: en français dans le texte)

Ça y est, t’as plus faim ?

A suivre…