Jupe patron maison

Quand j’ai commandé mon tissu pour mon gilet moutarde, j’ai prévu assez large au cas où je ferais une boulette. Bon du coup, j’ai peut-être prévu un peu trop quand même car il me restait quasiment 50 cm de laize (en plusieurs morceaux)…Oui, j’ai parfois les yeux plus gros que le ventre.
Du coup, l’aubaine était trop bonne et je n’ai pas réussi à mettre ces chutes au  placard. J’ai décidé de les utiliser de suite. Vu la longueur, il n’y avait pas à chercher 3 ans pour un projet: une mini-jupe tombait pile-poil

Comme d’hab, patron/ bidouille maison. Avec plus ou moins de bonheur. Et comme d’hab, ce sont les choses qui semblent les plus simples qui me prennent la tête. Avec bien sûr, cette fermeture-éclair de mârde qui m’a bien gonflée et qui m’a fait perdre un temps fou. Note que je l’ai cousue volontairement apparente pour garder une touche de noir.
Sinon, ça a été. Deux pinces pour le dos, une ceinture assez large et roule ma poule. Au dernier moment, je me suis décidée à rajouter une bande de jersey noir qui me restait pour étoffer un peu le tout. Je me suis tâtée pour des poches et puis j’ai laissé tomber, c’était trop tard.

Le résultat, une jupe simplissime donc je suis plutôt satisfaite. Seul bémol, Zhom est d’accord avec moi, elle moule un peu trop mon derrière que j’ai assez proéminent. La faute à un jersey un peu trop stretch pour le coup mais qui fut très agréable à coudre. En tout cas, j’aurai bien rentabiliser mon achat chez Motif Pesonnel !

 

 

 

 

Et big up pour mon 100ème article !! Je n’avais même pas fait gaffe !

A suivre…

L’anniversaire de Super G

Le weekend dernier, nous avons fêter l’anniversaire de Super G. Il a été pourri gâté comme c’est pas permis et nous; on a bien mangé !

 

J’avais juste prévu un petit goûter à la bonne franquette avec des trucs pour plaire à tout le monde parce que par chez moi, il y en a qui sont allergiques. Mais je me suis fait plaisir parce que j’ai pu tester mon nouveau four….Nan mais genre le vrai four qui s’éteint tout seul quand c’est fini et qui fait bipbip pour te prévenir et porte froide pour que Super G ne se crame pas les mains. Pleurs de joie de la cuisinière.
Bref j’ai fait péter la chaleur tournante et j’ai fait:

Des muffins avec un glaçage au chocolat (des cupcakes quoi) et des sans glaçage au cas où.
Avec des p’tit trucs bleus dessus pour faire joli.

 

 

 

Des carrés croustillants-collants que tu n’as pas envie de savoir ce qu’il y a dedans sinon tu prends 2 kilos direct mais qui sont une vraie tuerie !

 

 

 

Il y avait des cookies spéciaux pour les allergiques aux flocons d’avoine et à la farine de riz, plutôt pas mal.

 

 

Et en gâteau, j’ai eu une envie d’un genre de St Honoré simplifié alors j’ai fait une pâte à choux et je l’ai fourrée à la crème fouettée vanillée. Y’en a plus, hein.

 

 

 

 

 

Je ne suis pas une pro de la déco et j’ai encore quelques années devant moi avant de devoir me taper des anniversaires à thème et des gâteaux en forme de bateau alors j’ai fait sans fioritures ni petits fanions. De toute façon, Super G, il s’en fichait. Il a soufflé sa bougie (presque) tout seul et mangé son cupcake tranquilou.
On remet ça l’année prochaine !

A suivre…

Edit: je vous rajoute les recettes sans gluten.
Les carrés croustillants, c’est 200g de beurre, 200g de carambar, 200g de chamallows. On fait fondre tout ça au bain-marie et on ajoute environ 200g de riz soufflé.Puis on verse dans un plat et on fait refroidir (perso, j’ai divisé les quantités de moitié, c’était largement suffisant).

Pour les cookies, j’ai pris: 1 oeuf, 120g de sucre, 150g de beurre (ou un peu moins), 2 bonnes cuillères à soupe de farine de riz, 1/2 sachet de levure et 120g de flocons d’avoine. On mélange les ingrédients au fur et à mesure. A la fin, on peut mettre un sachet de pépites de chocolat (moi, j’ai mis des fruits secs pour mon allergique). Cuisson: 12 mn à 180°. Laisser refroidir avant de manger !

Voilàààààà

Gilet Monceau

Il était une fois, une fucking princesse qui rêvait depuis
qu’elle s’était mise à la couture de se faire un gilet couleur moutarde. Simple lubie ou réel besoin, peu  importe, elle le voulait.

Elle avait pour une fois une idée très précise de ce qu’elle
voulait car elle était la pro du gilet étant donné qu’elle en portait beaucoup.
Son niveau d’exigence était donc très élevé.
Difficulté supplémentaire, le
moutarde était légèrement passé de mode et du coup elle connaissait le chagrin
de ne pas trouver de tissu de la couleur adéquate. A force de patience et d’acharnement
(et aussi de longues heures à fouiner sur le net) elle finit enfin par trouver
son bonheur. Un chouette jersey chez Motif Personnel et le  patron Monceau  de Cozy Little World qu’à 3 euros c’est cadeau.
La réalisation fut des plus aisées. La fucking princesse
choisit de personnaliser son gilet (parce que quand même on commence à le voir un peu
pas mal sur la toile) en le cintrant à la taille. Elle apposa des pressions kam noires parce que les boutonnières c’est trop la flemme. Voilà.
Et elle était tellement contente d’avoir un nouveau basique
bien chouette dans sa garde-robe qu’elle décida de montrer un peu sa tronche
sur les photos et de parler d’elle à la troisième personne.
 Fin.

A suivre…

Mes lectures de l’hiver

Voici une nouvelle petite chronique littéraire.
J’ai préféré passer mes vacances de Noël à lire plutôt qu’à coudre. Je dois reconnaître que la lecture me manque beaucoup et que j’ai beaucoup aimé profiter de ces moments où je suis douillettement installée dans mon fauteuil, en train de rôtir près du feu de cheminée (ou pas).

Continuer la lecture de « Mes lectures de l’hiver »