Parce que les fleurs, c’est périssaaaable.

Dur, dur d’enchaîner après le succès de Zhom !! Mais rassurez-vous, j’ai une commande de jersey très mâââle sous le coude et vous promet que la bête refera des apparitions.
Vous aller être déçus cette fois-ci, rien de spectaculaire. Un bête T-shirt en jersey pour moua sur le modèle de la marinière de je ne sais plus quel Coudre C’est facile. Le tissu est sympa avec de grosses fleurs imprimées.
Voilà, ce n’est pas ma créa préférée mais je l’ai portée plusieurs fois et ça passe. Bon, mes collègues ne m’ont pas demandé si c’est moi qui l’avait fait, j’en déduis que ce n’est pas trop raté.
Nan, parce qu’il faut savoir que depuis que mes adorables collègues savent que je me suis mise à la couture, la question « c’est toi qui l’as fait ? » revient régulièrement…De préférence, sur un modèle particulièrement ouvragé, avec moult plis ou fronces bien difficiles à faire. Merci les filles, mais nan, c’est pas moi ! Bon pour ne pas perdre la face, je réponds, hypocrite « Non, mais j’aurais pu… »
Mouahahah, mon oeil, oui !

Aller, je vous laisse sur cette anecdote pourrie et sur quelques photos de la star. Au passage, admirez l’ourlet foiré…

Jersey de Tissu Myrtille

A suivre…

Où sont les hooooommes ?

Et oui, il faut bien reconnaître que la couture est quand même une activité largement représentée par la gente féminine. On ne trouve quasiment que des modèles féminins et/ou pour les pitits nenfants, vu que les couturières sont en plus, souvent mamans (j’ai pas dit « toutes » hein).
Moi, je n’ai pas de gentils nains mais j’ai un Zhom et c’est déjà pas mal.
Niveau fringue, Zhom peut survivre sans problème avec 2 pantalons et 3 T-shirts. Il use ses chaussures jusqu’à la corde et ne connaît pas les bonnes associations de couleur. Sinon, ça va.

Après m’être bien pris la tête sur quelques modèles pour femmes, je me suis dit que ce serait super facile de faire un T-shirt pour zhom (pas de fronces, pas de plis, pas de taille cintrée, le rêve).
C’est sans compter sur la poisse qui me poursuit,  mouahahahah (rire démoniaque).

Déjà, la taille. Pour rappel, j’ai acheté un bouquin japonais spécial mecs avec pleins de modèles japoneux dedans. Or pour avoir vu des japoneux en vrai, je me dis: « Mmmmh, méfiance, ils sont touts petits et maigres alors que Zhom est grand et musclé (fierté personnelle). Prenons une grande taille ». Me voilà partie à tailler du XL (au lieu d’un L habituel)
Erreur !!
Ces fourbes ont des tailles tout à fait identiques aux nôtres ce qui fait que quand Zhom a essayé la première version, il avait l’air d’un clodo. J’ai du retailler pas mal pour que ça aille.
Ça, plus une erreur de reproduction des manches, plus un jersey pas jojo, qui ne tombe pas super (heureusement qu’il est noir)… Mais bon, sans ces petits détails, c’est un modèle très facile à coudre.
Au final, Zhom est dubitatif. Il trouve le col trop large (« Tu comprends, ça me fait bizarre dans le cou ») et n’est pas conquis. Roooh.

Ben, moi, pour un prototype, je le trouve pas mal, non mais !

Photos !

Tissu jersey La Mercerie à Saintes.

Merci à tous ceux qui ont le courage de me suivre et qui me laissent de gentils petits mots ^^

A suivre…

Ce rêve bleeeeeeuuuh

En ce moment, il faut bien l’avouer, je n’ai pas du tout le temps de coudre (maman, je n’oublie pas tes coussins !). Alors, voilà, sortie de derrière les fagots de mes archives: the Eva Dress ! J’aime bien le concept de donner un nom à un vêtement. Ça fait très chic parisien, mais attention de choisir un nom classe ! Parce que la Ginette Dress, tout de suite, ça le fait moins.

Aperçu !

 Or donc, voici un patron trouvé sur Your Style Rocks, site lui-même découvert en surfant de blog en blog. On peut choisir sa taille et les marges de couture sont incluses, pratique. On peut l’imprimer de suite.
 C’est là que ça devient rigolo. Pas moins de 48 feuilles A4 à scotcher ensemble puis à découper. Mais bon, c’est gratuit, on va pas pinailler. Le reste, c’est du tout cuit (si vous parler bien anglais, parce que toutes les explications sont dans la langue de Shakespeare). Donc merci à Google Trad parce que je vous rappelle que j’ai eu 8 au bac en anglais…
Un joli jersey bleu qui tombe bien (c’est la première fois que je cousais du jersey en plus) et roule ma poule. Hyper facile.

Et voilà le résultat !

Admirez mes mollets d’athlète ukrainienne

Avec un gilet pour égayer tout ça

Bon alors le pli du milieu a un peu de mal à rester joliment en place mais ça passe. Une jolie robe, certes un peu habillée mais très agréable à porter.

Jersey: TissuToto

A suivre….

Qu’est-ce qui y a doudou dis-donc ?

Pour me remettre de la malédiction de la tunique bleue, j’ai voulu faire une « speed » cousette. Un truc facile et rapide à faire, dans le genre qui fait du bien à l’égo. Hop, j’ai sorti mes magazines de couture et j’ai décidé de me lancer dans…

…la confection de doudous (avec en toile de fond, l’idée d’en faire un cadeau de naissance, encore !)

Super facile et marrant à faire, je me suis éclatée à faire le lapin. J’ai galéré pour la souris (OUI, c’est bien une souris, la cousine éloignée de Mickey !) parce que j’ai utilisé de la polaire dites « doudou », celle qui est toute douce et avec tous les poils, des fois, je n’ai pas trop vu où je cousais. Donc oui, ils ont l’air d’avoir pris des substances illicites, oui, la souris ne ressemble à rien, mais je les trouve sympas quand même !
Et puis, un bébé n’y verra que du feu, nan ?

Aller photos !

Polaire bleue: Mondial Tissu
Poalire doudou rouge et boutons pression: Toto
Feutrine: Mercerie à Cognac
Bouton rose et biais: La Droguerie
Bouton bleu: réserve perso

A suivre…

Restons calme !

Des fois, on se lance sur un projet et on ne sait pas pourquoi mais on sait qu’on va se planter…C’était pourtant bien parti pour la tunique que vous allez voir ci-dessous. Patron que j’avais déjà fait (voir ici), tissu sympa, tout léger, un joli biais…Bref, ça aurait dû être rondement mené.
Raté.
Je ne sais pas ce qui s’est passé mais tout a été de travers. J’ai failli renoncer !!
Le tissu sympa s’est révélé être super galère à coudre. Coriace le bougre, il m’en à fait voir. Le biais a fait sa crise d’ado. Je ne sais plus combien de fois j’ai dû le découdre et le recoudre.
Un malheureux coup de ciseau et bam, trop serré en bas. Sur les conseils d’une collègue (merci!), j’ai fait une finition liquette en bas pour gagner de la largeur.
Les épaules refusaient de s’emboîter correctement. On aurait dit des épaulettes des années 80, trop chic !
Au final, après moults traficotages, décousages et cintrage de taille, quelque chose de portable mais ce n’était pas gagné. Ma patience en a pris un coup !
La prochaine,  on ne m’y reprendra pas !

Photos !

Quand je vous parlais des épaulettes, z’avez vu à droite ?

Tissu Myrtille et biais La Droguerie

Et en bonus, voici ma petite bricole pour la fête des mères: une petite broche « fleur japonaise ».

A suivre…

Come from Japan

Ça y est !! Après 3 semaines d’attente, j’ai enfin reçu mon colis du Japon.

Admirez avec quel soin le paquet a été préparé…C’est la japan touch qu’on retrouve partout là-bas: le souci du détail. Genre vous achetez une pâtisserie à emporter et vous partez avec votre gâteau dans une joli boîte, avec une poche de glace pour le garder au frais le temps de rentrer et la petite cuillère pour le déguster.

Le petit ruban adhésif qui va bien

Bref, qu’y-a-t-il donc dans cette enveloppe ?

Tadaaaaa !!!

Voici Basic of Lockstitch sewing machine oh men clothes. 

C’est vrai qu’en couture, on trouve beaucoup de patrons pour les femmes ou les enfants. mais pour les hommes, nada.

J’ai sauté sur l’occasion dès que j’ai vu ce bouquin sur le site des JCA. J’ai vraiment hâte de m’y mettre pour que zhom puisse se la péter avec des T-shirts homemade.

 Je ne lis pas le japonais mais comme d’habitude les explications sont limpides, très détaillées et bien illustrées.

Vraiment, j’ai trop de projets, je manque de temps !!
Vivement les vacances héhéhé !

A suivre….